Les Clos de Bourgogne - 18/03/2013

Compte Rendu: Une découverte des plus belles parcelles de Bourgogne telles que le Clos Vougeot, le Clos de la Roche, le Clos de Lambrays...

Jean Chartron, Chevalier Montrachet « Clos des Chevaliers » 2007

La robe est  brillante et d’un or plutôt soutenu avec quelques reflets verts. Au nez, on perçoit des arômes intenses de miel, de brioche, de fruits secs et d’écorces d’agrumes qui laissent présager d'une certaine évolution déjà entamée. En bouche, on retrouve de l’acidité, des notes d’agrumes confits, de miel et de citron. Le vin parait bien moins évolué en bouche qu’au nez. La belle droiture ressentie ne réussira hélas pas à compenser le côté "monolithique" de ce vin.

Dominique Laurent, Beaune 1er Cru « Clos des Mouches » 2006

La robe est rubis avec quelques reflets violacés. Le nez est intense sur le boisé, le cacao,  les fruits noirs cuits, le cuir, les épices, la terre, et la cerise à l’eau de vie. En bouche, on retrouve une grande concentration, des tannins un peu secs, de l’acidité mais une certaine chaleur. Le vin est d'une belle longueur. Un vin en devenir, mais encore trop boisé pour l'instant.

J.F Mugnier,  Nuit Saint Georges 1er Cru  « Clos de La Maréchale » 2009

A l’œil, une robe intense avec des reflets violacés. Les arômes sont marqués : framboise, cerise noir, kirsch, menthol, réglisse et épices douces. La bouche est d'un remarquable touché, avec équilibre doté d'une belle acidité et des tannins bien soyeux, ainsi que d'arômes de fruits gourmands et de fleurs fanées. Cette fois-ci, il s'agit d'un grand vin en devenir !

Louis Latour, Corton Grand Cru «  Clos de la Vigne Au Saint » 1999

La robe est d’un rubis-brun avec des notes d’évolution. Le nez évoque la terre, les fleurs fanées, les fruits noirs et la cerise à l’eau de vie. En bouche, on ressent de la finesse, des tannins fondus malgré un manque de fruit et de complexité.

A&F Gros, Clos Vougeot Grand Maupertui 1994

La robe est d’un brun plus intense. Le nez est très ouvert avec des arômes de tabac, de café, de viande et de fumée. En bouche, on retrouve du fruit, des tannins, des notes bien animales. Un vin encore bien vivant pour ses 20 ans et pour un très petit millésime.

Faiveley, Clos Vougeot 2008

Une robe est d’une faible intensité avec des reflets légèrement brique. Les arômes sont délicats, sur l'infusion et les fruits rouges acidulés. La bouche moyennement concentrée dévoile de l'orange sanguine et de la groseille macérée. La finale longue, tout en finesse, sur des tannins faibles. Une très belle buvabilité.

Clos des Lambrays 2008

La robe est de faible intensité avec quelques reflets d'évolution. Les arômes sont peu ouverts mais dévoilent de la framboise, des épices et de la terre. En bouche, les tannins sont plus présents mais très soyeux. Le vin est de grande longueur, sur une finale très légèrement végétale. Le vin s'ouvre superbement à l'aération.

Clos de Tart 2008

La robe est intense et violacée. Le nez présente des notes de boisé, d’épices douces (girofle, cannelle) et de fleurs. En bouche, le toucher superbe est soutenu par des arômes de fruits confits/confiturés (cerise noire, kirsch). Un vin de grande longueur, avec des tannins présents mais bien intégrés dans une matière toutefois imposante. C'est assez inattendu pour le millésime. A attendre encore...

Aller vers : Accueil entreprise

Tous les cours à venir

Aller à : Tous les cours à venir

Voir l'ensemble de tous les cours programmés

Offrez un cours

En quelques minutes obtenez votre chèque cadeau préimprimé